Ressources

Recruteurs21 juillet 2021

3 idées reçues sur la cooptation

Pushtalents

La cooptation, tout le monde connaît et beaucoup d’entreprises l’utilisent déjà avec succès !  Mais, si ses bienfaits ne sont plus à présenter, elle est parfois victime de clichés. Voyons-en trois d'entre eux :

Idée reçue n° 1 : « Récompenser mes salariés ? Mais ça va me coûter cher ! » 

Ici encore, une explication s’impose : tout d’abord, si la récompense est parfois recommandée, elle n’est pas indispensable. Certains programmes de cooptation fonctionnent très bien sans dispositif de récompense. 

Ensuite, on parle souvent de récompense financière qui prend la forme d’une prime versée sur le bulletin de salaire. Or, vous avez d'autre options ! Il suffit d'être un peu créatif : chèques cadeaux, goodies, déjeuners d’équipe, formation, dons à des associations…la liste est longue et nous vous proposerons un article sur le sujet dans les prochaines semaines. 

Et enfin, même en versant des primes de cooptation élevées, la cooptation reste l’une des sources de recrutement la moins chère et la plus efficace. Prenez votre calculette et comparez le coût d’une prime de cooptation de 1.000€ par rapport à :

-       La commission d’un cabinet de recrutement (entre 5 et 20 % du salaire annuel) 

-       Au coût d’un campagne Linkedin Recruiter (entre 5.000 et 10.000 euros / licence)

-       Au temps passé par un chargé de recrutement pour sourcer des candidats

-       Au coût de certains job boards qui facturent jusqu’à 200€ par mois le simple affichage d’une annonce 

Certes, ces autres sources de recrutement ont leurs avantages et certaines sont efficaces. Mais, en termes de coût vs efficacité, la cooptation reste en bonne place !

 

Idée reçue n° 2 : « La cooptation est un frein à la diversité » 

 

Qui n'a jamais entendu cette phrase ? Si tout le monde le dit, ça doit être vrai, non ? 

Eh bien non, c’est tout simplement faux !

Tout d’abord, mobiliser le réseau de vos collaborateurs pour trouver le bon profil va vous permettre de toucher – via les réseaux – une grande diversité de candidats.

Par ailleurs, l’expérience montre que certains coopteurs vont recommander parfois des profils atypiques auxquels vous n’auriez jamais eu accès via un processus de recrutement classique.

Enfin, si vos employés viennent d'horizons variés la cooptation va être, au contraire, un formidable accélérateur de diversité.

 

En d’autres termes, la cooptation n’est pas un frein à la diversité. Le principal frein à la diversité se trouve plutôt dans la culture de l’entreprise et ses processus de sélection des candidats…mais c’est un autre sujet que nous traiterons dans un article futur ! 

 

 

Idée reçue n° 3 : « La cooptation, c'est du piston »

 

Sceptique, tu as encore raté ta cible. Eh oui, car le coopté passe par tout le processus de recrutement « classique », il est soumis aux mêmes tests. Donc pas de favoritisme.

Aucun manager ou recruteur responsable ne favorisera le recrutement d’un candidat recommandé, si celui-ci n’a pas passé les étapes de sélection habituelles. 

 

Prêt à vous lancer ?

Pushtalents
Demande de démo